Écoconception paysagère collective pour la transition agro-écologique !

Dès 2015, L’Établissement de formation Horti-Pôle d’Evreux a choisi de  s’impliquer dans une démarche d’animation territoriale portant sur la mise en place d’un outil de démonstration et de vulgarisation « d’écoconceptions paysagères », pour des jardins pédagogiques innovants et durables.

« Les professionnels n’aiment pas trop les mauvaises herbes, les nouvelles méthodes de gestion sont peu connues, et on sera obligé de passer par une remise en cause des méthodes habituelles ! », annonce Axel et Simon, des étudiants en BTS première année.

Simon enrichit : « Il va falloir faire preuve d’ouverture d’esprit dans le futur ».

Les étudiants de BTS travaux paysager débattent !

Dans le cadre de son projet d’établissement, les acteurs de l’enseignement d’Evreux proposent une approche de l’écoconception paysagère, avec son atelier technologique horticole (ATH) : Concevoir et implanter des espaces paysagers pédagogiques plus respectueux des ressources naturelles (eau, sol, biodiversité…), chaque milieu devant évoluer avec un minimum d’intervention humaine et tout en répondant à des attentes locales, notamment en termes de qualité paysagère.

Ce projet par sa mise en œuvre cherche à répondre aux attentes des partenaires locaux dans une démarche d’animation du territoire (DRAAF*, UNEP*, Chambre d’agriculture, Services municipaux, Etablissements normands de formation agricole, CAUE*, CNBB*, Centres d’expérimentation dont Arexhor Seine-Manche dans le cadre du label Végétal local*…) : Les objectifs visés étant d’initier des démarches pédagogiques innovantes en équipe et produire des ressources technico-économiques sur des pratiques alternatives de gestion durable des jardins et de les diffuser largement.

Des jardins démonstratifs pour accompagner la pédagogie de terrain ! Photo Jean-Luc TOULLEC

« Notre structure accueille et accompagne plus de 150 personnes en formation, des publics d’origine locale (Eure et Seine Maritime) en quête de projets professionnels et découvrant à leurs arrivés les spécificités des métiers de la nature, du paysage et de l’horticulture », annonce Monsieur MALO, directeur de l’établissement public d’Evreux. « L’un des premiers objectifs reste de conforter les motivations et la mobilisation de ces jeunes recrus en démarche de construction de leur projet de vie pour la plupart, et favoriser l’engagement scolaire », précise le directeur.

De plus, « la mission de L’Atelier technologique horticole de l’EPLEFPA d’Evreux consistant à accompagner la transition agro-écologique pour les métiers en évolution de l’horticulture, du paysage et de la nature nécessite que l’on renforce sa fonction pédagogique et d’outil de démonstration et d’expérimentation », ajoute M. Malo.

Sur la période 2015-2018, bénéficiant de la mobilisation collective de l’ensemble des acteurs du projet, dont une quinzaine d’enseignants et formateurs, animée par l’équipe de direction et les enseignants chargés de mission Valérie et Lionel Lardinais, on peut d’ores et déjà observer la concrétisation de ces jardins pédagogiques, leur gestion adaptée et la valorisation en communication auprès des professionnels et du grand public.

« Ce projet Ecoconception paysagère, en phase avec les intérêts du monde professionnel et ceux de la pédagogie de terrain, est une réelle opportunité pour motiver, mobiliser nos publics accueillis et atteindre les objectifs communs », assurent Lionel Lardinais, chargés de mission et un des coordinateurs de l’action et de la communication.

Lionel Lardinais, une des chevilles ouvrières du projet !

Un atelier technologique horticole plébiscité par des élèves, apprentis et stagiaires qui s’expriment !

Les activités pédagogiques sur l’ATH prennent la forme d’étude du contexte environnemental avec les BTS première année (analyse de sol, insertion dans la trame verte et bleue…), et les BTS deuxième année étant chargés de la conception des modules « rond-point », « haie » et « jardin d’école ».

Dans le cadre d’un PIC (Projet d’initiative et de Communication), les étudiants  en BTS travaux paysagers accueilleront en 2017 des collégiens sur l’espace démonstratif de l’établissement, œuvrant ainsi pour la sensibilisation des plus jeunes aux métiers du paysage.

Pour Manon : « C’est le client qui décide, on devra lui expliquer, sachant que l’on parle de plus en plus de nature dans les modalités de gestion des jardins »

La réalisation de travaux préliminaires est confiée aux apprentis (CAPA : Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole, et Brevet Professionnel Agricole), ainsi qu’aux élèves de GMNF et les stagiaires de la formation continue. Les travaux d’implantation sont réalisés par les apprentis CAPA Travaux Paysagers.

Les objectifs du projet sont d’une part de répondre aux attentes multiples en matière de multifonctionnalité et durabilité des espaces paysagers et d’autre part contribuer à l’émergence d’une nouvelle filière consacrée au végétal local.

« L’espace d’écoconception paysagère est constitué d’une multitude de composantes, dont les zones de haie, un jardin pédagogique d’éveil à la nature, de bande d’accompagnement de voirie, d’un rond-point et d’un fossé à redents recueillant les eaux de 750 m² de toiture » annonce Lionel Lardinais.

 « Nos réunions de coordination réalisées tous les deux mois avec l’ensemble des référents des projets pédagogiques permet de partager efficacement les informations, et valider le planning des activités », annonce M. CHATELAIN Denis, directeur de l’atelier technologique horticole.

Ces espaces sont complémentés par des pelouses et des prairies démonstratives, à entretiens variés, ainsi que de couverts semés de plantes mellifères. Une expérimentation en réseau nationale sur la gestion des arbustes en collaboration avec le centre technique Plante&Cité et l’association « Les arbusticulteurs » est présente sur le site.

Lancés en 2015 à Angers, les labels « Végétal local » et « Vraies messicoles » visent à garantir l’origine locale d’un végétal sauvage sur le marché. Ils ont été créés à l’initiative de la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux, de l’Association Française Arbres Champêtres et agroforesteries et de l’association Plante & Cité pour répondre aux enjeux écologiques et économiques de la restauration des milieux.

Durant l’année 2018, un temps d’échanges et de restitution globale des résultats de ce projet bénéficiant du financement CASDAR* dans le cadre de la transition agro-écologique est programmé, avec un évènementiel restant à formaliser dans ses contenus, avec l’appui des réseaux thématiques Horticultures et paysages et Biodiversité de la Direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER).

Chiffres clés de l’Atelier Technologique Horticole d’Evreux (ATH en 2016)

  • 4 ha et demi créée en 1998, dont 600 m² de serre verre

Un atelier pédagogique, une unité de production horticole, des espaces paysagers, des prestations en jardins espaces vert.
Productions horticoles : 15 000 arbustes et arbres, 5000 Vivaces, 55 000 annuelles et 40 000 bisannuelles, principalement.

  • 3 salariés (statut médical)

 

Lexique

DRAAF : Direction régionale de l’agriculture de l’agro-alimentaire et de la forêt

UNEP : Union nationale des entreprises du paysage

GMNF : Gestion des milieux naturels et de la faune

CAUE : Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement

CNBB : Conservatoire national botanique de bailleul  

CASDAR : Compte affectation spéciale développement agricole et rural

PIC : Projet d’initiative et de communication

Contacts utiles

LEGTA Evreux (Horti-Pôle): MALO Vincent vincent.malo@educagri.fr

Atelier Technique Horticole Evreux (ATH) : Chatelain Denis denis.chatelain@educagri.fr

Chargés de mission : Lardinais Lionel lionel.lardinais@educagri.fr / Lardinais Valérie valérie.lardinais@educagri.fr

DRAAF-SRFD : BON Emmanuel emmanuel.bon@educagri.fr