Les chiffres du trimestre

c’est le nombre d’apprenant-es et d’étudiant-es à avoir déjà entendu parler d’agro-écologie, de « produire autrement » et/ ou de triple performance économique, sociale et environnementale au cours de leur formation.

se déclarent satisfait, voir très satisfait, de la prise en compte de l’agro-écologie dans leur formation et 60 % approuvent la mobilisation de l’enseignement agricole en faveur de la transition agro-écologique.

des apprenant-es et étudiant-es pensent que l’agro-écologie, le « produire autrement » et/ ou la triple performance économique, sociale et environnementale offre des solutions concrètes à la crise agricole actuelle, aux problèmes de santé publique, d’alimentation ou d’environnement.

L’agro-écologie a modifié leur vision des métiers de l’agriculture pour 45 % d’entre eux et, 40 % des apprenant-es interrogés déclarent vouloir devenir acteur de la transition agro-écologique à titre professionnel.

Enquête réalisée au cours du mois de janvier février 2017 auprès de 143 apprenant-es et étudiant-es de l’enseignement agricole normand des filières production agricole, horticole, agroéquipement, activités hippiques (77%) Général et technologique (4ᵉ, 3ᵉ, 2nde, Bac S ou Bac techno) (30%) Aménagement de l’espace et protection de l’environnement, travaux paysagers, forêt, gestion et maîtrise de l’eau (2%) et Transformation, industries agroalimentaires, laboratoire d’analyse (1%)